Simulation de crédit immobilier gratuite !

sans-emploi

Actualités économiques du 23 Juillet 2021

Une reprise sans emploi / Covid: l’étude de l’Institut Pasteur citée par Macron / Repères / Potins

Une reprise sans emploi

23 Juillet 2021 :

Je me rends compte qu’à chaque sortie de crise, systématiquement, on assiste au même débat sur la « jobless recovery ».
Une reprise économique sans emplois.


Ça commence à être le cas.


Hier l’élément déclencheur a été le rebond des inscriptions au chômage aux États-Unis.
Mais au-delà de ces chiffres, il y a une constatation : l’économie US a retrouvé son niveau d’avant crise avec 9 millions d’emplois en moins.

Cette crise est différente des autres crises.On l’a suffisamment souligné mais cette sortie de crise sera-t-elle différente des autres reprises ?


À chaque sortie de crise donc, la croissance rebondit fortement mais l’emploi met toujours du temps à retrouver son niveau d’avant crise mais il finit par le retrouver.


Pendant ce temps de décalage, apparaît la théorie de la jobless recovery, une reprise économique qui se ferait avec moins d’emplois.

L’emploi finit par retrouver son niveau d’avant crise. On finit par oublier ce débat et toutes les grandes théories autour de ce thème.
Il n’y a pas de jobless recovery, mais en fait une reprise décalée de l’emploi par rapport à la croissance.

Cette fois ?


Est-ce qu’une partie des emplois détruits pendant la crise sanitaire est définitivement détruite ?
Ou est-ce qu’on assiste simplement à un décalage entre la reprise et l’emploi ?

Je dis bien il se peut, nous n’avons aucune certitude, que la situation soit différente cette fois. On le voit aux États-Unis par exemple, c’est même spectaculaire.


Ils font tourner la machine économique au même rythme qu’en 2019 mais avec 9 millions de personnes en moins !


Certes une partie de ces emplois perdus seront retrouvés et l’emploi va progresser et le chômage diminuer. On peut se demander si cette sortie de crise ne sera pas différente.


Le bond spectaculaire de la digitalisation, le changement radical de comportements qu’elle a provoqué, les modifications des habitudes de consommation mais aussi le fait que les entreprises se sont aperçues, à l’occasion du confinement et du fait du télétravail, qu’elles avaient finalement besoin de moins de personnes pour fonctionner, peuvent changer la donne.

Le bond spectaculaire de la productivité des entreprises à l’occasion des confinements pourrait avoir des conséquences durables sur l’emploi. En particulier sur les emplois intermédiaires, ces emplois qui peuvent être facilement remplacés par la machine.


Cette crise a été un « game changer » ,majeur dans de nombreux domaines et elle l’est pour l’emploi aussi.


Il se peut que, pour une fois, le débat sur la jobless recovery débouche sur une réalité économique.

                                            **************************************************************************************

23 Juillet 2021 : Covid: ce que dit l’étude de l’Institut Pasteur citée par Macron qui décrit la 4e vague

Les annonces du président ont fait beaucoup de bruit, mais l’étude qui les inspire est non moins claire sur les enjeux de l’été. Passeport vaccinal étendu, vaccination obligatoire pour les soignants… Le discours d’Emmanuel Macron au soir du lundi 12 juillet a déclenché de nombreux commentaires dans l’hexagone.

Mais derrière ces annonces, il y a une étude rendue par l’institut Pasteur  qui fait le point sur le variant Delta,

 Le rapport, tente d’anticiper les mois qui viennent, avec en ligne de mire une nouvelle vague issue de la transmissibilité particulièrement élevée du variant Delta.

Trois scenarii sortent alors de ces calculs, et le moins que l’on puisse dire c’est qu’ils incitent à un certain activisme vaccinal. Le taux de reproduction du variant Delta, c’est-à-dire le nombre de personnes qu’un malade va infecter en moyenne, est aujourd’hui de 2.

-Dans le pire des cas, si ce taux n’évoluait pas à la baisse, on irait alors vers une rentrée encore pire que la seconde vague de l’automne 2020: avec 35.000 cas de Delta dès le 1er août, on aurait un pic supérieur à celui de la première vague de début septembre. Même tableau au chapitre des soins critiques, avec 13.500 lits occupés.

-Les deux autres scénarios sont plus cléments, mais avec un taux de reproduction abaissé à 1,8, on ne peut empêcher un pic à la rentrée. Même si les projections sont moins dramatiques. Le nombre de cas envisagé serait analogue à celui de la première vague. Les patients en soins critiques seraient alors jeunes, et la situation ne manquerait pas d’imposer des mesures drastiques, par exemple un nouveau confinement.

-C’est uniquement dans le troisième scénario, celui d’un abaissement à 1,5 de taux de reproduction, que l’on évite un nouveau pic épidémique. La courbe se stabilise au début du mois de septembre, et l’emballement de l’été est évité. Une option qui ne peut s’envisager qu’au sein d’une population massivement vaccinée .

                            *********************************************************************************************

23 Juillet 2021 : Repères

-Jean-François Delfraissy (patron du Conseil Scientifique) affirme que « le retour à la vie normale » ne sera possible qu’en « 2022 ou 2023 » en raison des « capacités de mutation hors norme » du Covid
-Le cabinet IHS Markit annonce que la Zone Euro a connu en juillet « la plus forte croissance de l’activité globale depuis 21 ans » avec un indice PMI global qui est remonté à 60,6 vs 59,5 en juin (rappel : >50 ils annoncent la croissance de l’activité, <50, la contraction)
-Fréquentation en très forte baisse dans les cinémas depuis mercredi et l’instauration du pass sanitaire obligatoire : -70% d’entrées mercredi vs la semaine précédente et -60% jeudi

Le Brent se négocie à 73,55 $.
L’once d’or s’échange à 1 807 $.
L’euro/dollar évolue à 1,177 $.
                             *******************************************************************************************************

23 Juillet 2021 : Potins

-Il y a la reprise sans emplois mais il y a aussi les Jeux Olympiques sans public; 

-Valérie Pécresse est candidate pour 2022 : elle veut restaurer la fierté française; 

-Mercedes sera tout électrique en 2030, c’est-à-dire demain; 
-Entrée en fanfare de Moderna dans l’indice S&P 500 avec une explosion de la valeur de 6 milliards de $ à …130 milliards de $ en 18 mois; 
-Nicolas Canteloup quitte Europe 1; 
-Les refuges de la SPA sont saturés;
-Période étonnante : une lettre de candidature pour un emploi rédigée à la main par Steve Jobs en 1976 a été mise aux enchères. En physique, mais également sa version virtuelle, son NFT, no comment;
-L’Italie impose le pass sanitaire à partir du 6 août; 
-Retour du confinement en Australie;
-Le retour du masque obligatoire extérieur dans des zones touristiques en France;
-Des journalistes de BFM ont été agressés lors d’une manifestation anti pass.

https://arkantpartners.com/

Donc, pourquoi attendre ? Avec MesProjetsImmo.fr, effectuez gratuitement et sans engagement, une simulation de votre prêt immobilier. Elle vous permettra de vous faire une première idée des conditions de crédit qui s’offrent à vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :